Deux jours dédiés à l’innovation dans la Musique et l’Image

Dans le cadre des rencontres du DAV, LE DAMIER organise les Rencontres Pros : “VISUAL MUSIC”, un événement réunissant les professionnels des filières Musique & Image afin de partager, de comprendre et de réfléchir aux innovations de demain.

Le projet Développement des arts vivants en Massif central est cofinancé par l’Union européenne (Feder), dans le cadre du Programme opérationnel Massif central 2014-2020, par le FNADT dans le cadre de la Convention de Massif central 2015-2020 et par la Région Nouvelle-Aquitaine.

Vendredi 26 octobre à l’ESACM : Une journée d’échanges et de découvertes …

09h00: Accueil café

09h45: Mot d’accueil : Sylvain GODARD – Président du DAMIER, Muriel LEPAGE – Directrice de l’ESACM, Clémence RIQUE – DAV Massif Central (Développement des arts vivants en Massif Central) 

  • Installations artistiques,
  • Espace ressource: lieu de réflexion, recherche et documentation, 
  • Espace de réalité virtuelle,
  • Espace réseau, lieu d’échanges et de rencontres,
  • Plateau médias pour découvrir les acteurs du territoire qui font l’innovation !

Dynamiques technologiques & sectorielles (musique/image) Quelles transformations dans la musique et l’image ?

Au cours de leurs histoires, les techniques de l’image et du son se sont transformées dans leurs interactions avec les usages. Profitant de ces possibilités, des écosystèmes se sont re-constitués de la création à la diffusion d’œuvres artistiques en passant par leur production, et se sont re-structurés autour de contenus multi et transmedia.

Les récentes innovations, en particulier la réalité virtuelle dans la musique (360°, VR, AR, MR, XR…), le temps réel (webmarketing, livestream), les drones, l’intelligence artificielle, sans oublier le web et les réseaux sociaux, s’offrent comme des terrains d’expérimentations pour tous les protagonistes (artistes, scénaristes, réalisateurs, techniciens, producteurs…).

Comment se saisir de cette palette de techniques pour créer, produire et diffuser des œuvres et des contenus ? Quelles synergies peuvent être imaginées entre les métiers / les industries mais aussi entre les différents formats, anciens comme nouveaux ? Nous les connaissons sous le nom de hubs ou de hackathons, d’incubateurs ou de tiers-lieux, quels sont enfin les nouveaux dispositifs mis en place pour faciliter la diffusion des informations et les rencontres ?

Modérateur : Fabrice Jallet – IRMA

Invités :

  • Nathalie Miel – LE DAMIERDirectrice
  • David Gal-Regniez – IMAGINOVEDirecteur
  • Sarah Arcache – INSTITUT FRANCAISPôle Numérique
  • Martin Antiphon – MUSIC UNITIngénieur du son, réalisateur et designer sonore

Créations artistiques & culturelles (musique / image), Quelles innovations au service des artistes ?

Les artistes testent, inventent, expérimentent, échouent aussi, et parfois ils.elles créent. D’une idée ou d’un sentiment peuvent ainsi naître des prototypes. La recherche artistique est faite d’erreurs, de réussites mais aussi d’errances qui constituent l’expérimentation vers la réalisation de l’œuvre.

Instruments, synthés (virtuels), logiciels, applications, consoles mais aussi caméras, drones, les outils au service du son et de l’image se multiplient et se rassemblent autant dans les studios professionnels que dans les “home studio”. Ces derniers se démocratisent et se nomadisent même. Il devient possible de créer partout et tout le temps sur supports numériques.

Comment les artistes s’emparent-ils de ces technologies dans leurs processus créatifs ? Quelles transformations s’opèrent dans l’atelier comme dans le studio ? Et comment de cette rencontre entre le créatif et la technique s’inventent de nouveaux contenus ? Cette table-ronde propose d’explorer l’état actuel des évolutions des moyens techniques et éditoriaux pour comprendre les comportements des artistes numériques au travail.

Modératrice : Elise Aspord Docteure en Histoire de l’Art Contemporain à l’UCA

Invités :

Diffusions & modèles économiques (musique/image) quelles diffusions pour les nouveaux contenus culturels ?

Avec les réseaux, la révolution informatique produit une révolution médiatique dont nous découvrons encore de nouvelles applications pour la diffusion et la promotion de contenus culturels et artistiques. Les nouveaux modes de diffusion de l’audio, de la vidéo et de contenus VR complètent ainsi les anciens (live, écrit, supports enregistrés, audiovisuel) qui eux aussi se technicisent. Usages domestiques, collectifs ou nomades, autoproduction et “prosuming”, distanciation et immersion, temps réel et interactivité, les propriétés des médias sont là.

Diffuser des œuvres, c’est être en mesure de les représenter en respectant leur intégrité et d’apprendre à les passer. Comment re-définir les médias associés à de nouveaux contenus ? Et quelles médiations peuvent accompagner les dispositifs de diffusion ?

Reste enfin d’intriquables questions quant aux modèles économiques pour supporter des coûts de production élevés lorsque ceux-ci impliquent un ROI. Au-delà du prototypage et des premières expérimentations qui sont souvent permis grâce à des financements tant publics que privés (mécénat, sponsoring), il convient de s’interroger sur les marchés naissants pour ces nouveaux contenus ainsi que sur les offres d’accès (gratuit financé par la publicité et/ou les données personnelles, billetterie, VOD à l’acte ou par abonnement, VR on demand…).

Modératrice : Elise Aspord – Docteure en Histoire de l’Art Contemporain à l’UCA

Invités :

Rencontres & synergies de compétences  (musique/image) nouveaux modèles de collaborations et coopérations entre différents acteurs.

La transformation numérique des industries culturelles et créatives ouvre des possibilités inédites entre les protagonistes habituels et de nouveaux entrants. Dans cette nouvelle donne, amateurs, étudiants, artistes, techniciens, entreprises, chercheurs, partenaires publics se retrouvent dans des dispositifs plus ou moins formels (hackathons, incubateurs, tiers-lieux, fablabs, masterclasses, résidences mais aussi pôle de compétitivité, clusters ou pépinières, open innovation) autours de projets.

Du design thinking aux programmes, comment s’organisent les rencontres entre ces mondes différents à la faveur du partage et des travaux collectifs ? Quels enseignements tirer de ces rencontres, des difficultés comme des success stories ? Et quelles places pour les artistes et leurs travaux de production singulière dans ces espaces en commun  ?

Modérateur : Fabrice Jallet – IRMA

Invités :

09h00 : Acceuil / Divers Espaces ...

09h00: Accueil café

09h45: Mot d’accueil : Sylvain GODARD – Président du DAMIER, Muriel LEPAGE – Directrice de l’ESACM, Clémence RIQUE – DAV Massif Central (Développement des arts vivants en Massif Central) 

  • Installations artistiques,
  • Espace ressource: lieu de réflexion, recherche et documentation, 
  • Espace de réalité virtuelle,
  • Espace réseau, lieu d’échanges et de rencontres,
  • Plateau médias pour découvrir les acteurs du territoire qui font l’innovation !
10h00 - Plénière

Dynamiques technologiques & sectorielles (musique/image) Quelles transformations dans la musique et l’image ?

Au cours de leurs histoires, les techniques de l’image et du son se sont transformées dans leurs interactions avec les usages. Profitant de ces possibilités, des écosystèmes se sont re-constitués de la création à la diffusion d’œuvres artistiques en passant par leur production, et se sont re-structurés autour de contenus multi et transmedia.

Les récentes innovations, en particulier la réalité virtuelle dans la musique (360°, VR, AR, MR, XR…), le temps réel (webmarketing, livestream), les drones, l’intelligence artificielle, sans oublier le web et les réseaux sociaux, s’offrent comme des terrains d’expérimentations pour tous les protagonistes (artistes, scénaristes, réalisateurs, techniciens, producteurs…).

Comment se saisir de cette palette de techniques pour créer, produire et diffuser des œuvres et des contenus ? Quelles synergies peuvent être imaginées entre les métiers / les industries mais aussi entre les différents formats, anciens comme nouveaux ? Nous les connaissons sous le nom de hubs ou de hackathons, d’incubateurs ou de tiers-lieux, quels sont enfin les nouveaux dispositifs mis en place pour faciliter la diffusion des informations et les rencontres ?

Modérateur : Fabrice Jallet – IRMA

Invités :

  • Nathalie Miel – LE DAMIERDirectrice
  • David Gal-Regniez – IMAGINOVEDirecteur
  • Sarah Arcache – INSTITUT FRANCAISPôle Numérique
  • Martin Antiphon – MUSIC UNITIngénieur du son, réalisateur et designer sonore
11h30 - Table-ronde n°1

Créations artistiques & culturelles (musique / image), Quelles innovations au service des artistes ?

Les artistes testent, inventent, expérimentent, échouent aussi, et parfois ils.elles créent. D’une idée ou d’un sentiment peuvent ainsi naître des prototypes. La recherche artistique est faite d’erreurs, de réussites mais aussi d’errances qui constituent l’expérimentation vers la réalisation de l’œuvre.

Instruments, synthés (virtuels), logiciels, applications, consoles mais aussi caméras, drones, les outils au service du son et de l’image se multiplient et se rassemblent autant dans les studios professionnels que dans les “home studio”. Ces derniers se démocratisent et se nomadisent même. Il devient possible de créer partout et tout le temps sur supports numériques.

Comment les artistes s’emparent-ils de ces technologies dans leurs processus créatifs ? Quelles transformations s’opèrent dans l’atelier comme dans le studio ? Et comment de cette rencontre entre le créatif et la technique s’inventent de nouveaux contenus ? Cette table-ronde propose d’explorer l’état actuel des évolutions des moyens techniques et éditoriaux pour comprendre les comportements des artistes numériques au travail.

Modératrice : Elise Aspord Docteure en Histoire de l’Art Contemporain à l’UCA

Invités :

14h30 - Table-ronde n°2

Diffusions & modèles économiques (musique/image) quelles diffusions pour les nouveaux contenus culturels ?

Avec les réseaux, la révolution informatique produit une révolution médiatique dont nous découvrons encore de nouvelles applications pour la diffusion et la promotion de contenus culturels et artistiques. Les nouveaux modes de diffusion de l’audio, de la vidéo et de contenus VR complètent ainsi les anciens (live, écrit, supports enregistrés, audiovisuel) qui eux aussi se technicisent. Usages domestiques, collectifs ou nomades, autoproduction et “prosuming”, distanciation et immersion, temps réel et interactivité, les propriétés des médias sont là.

Diffuser des œuvres, c’est être en mesure de les représenter en respectant leur intégrité et d’apprendre à les passer. Comment re-définir les médias associés à de nouveaux contenus ? Et quelles médiations peuvent accompagner les dispositifs de diffusion ?

Reste enfin d’intriquables questions quant aux modèles économiques pour supporter des coûts de production élevés lorsque ceux-ci impliquent un ROI. Au-delà du prototypage et des premières expérimentations qui sont souvent permis grâce à des financements tant publics que privés (mécénat, sponsoring), il convient de s’interroger sur les marchés naissants pour ces nouveaux contenus ainsi que sur les offres d’accès (gratuit financé par la publicité et/ou les données personnelles, billetterie, VOD à l’acte ou par abonnement, VR on demand…).

Modératrice : Elise Aspord – Docteure en Histoire de l’Art Contemporain à l’UCA

Invités :

16h30 - Table-ronde n°3

Rencontres & synergies de compétences  (musique/image) nouveaux modèles de collaborations et coopérations entre différents acteurs.

La transformation numérique des industries culturelles et créatives ouvre des possibilités inédites entre les protagonistes habituels et de nouveaux entrants. Dans cette nouvelle donne, amateurs, étudiants, artistes, techniciens, entreprises, chercheurs, partenaires publics se retrouvent dans des dispositifs plus ou moins formels (hackathons, incubateurs, tiers-lieux, fablabs, masterclasses, résidences mais aussi pôle de compétitivité, clusters ou pépinières, open innovation) autours de projets.

Du design thinking aux programmes, comment s’organisent les rencontres entre ces mondes différents à la faveur du partage et des travaux collectifs ? Quels enseignements tirer de ces rencontres, des difficultés comme des success stories ? Et quelles places pour les artistes et leurs travaux de production singulière dans ces espaces en commun  ?

Modérateur : Fabrice Jallet – IRMA

Invités :

Samedi 27 octobre au Tremplin  : Masterclass “Spatialisation Sonore”

Une Masterclass “Spatialisation du son” animée par Olivier WARUSFEL et Markus NOISTERNIG, directeur de l’équipe Acoustique des salles de l’Ircam (CNRS « Sciences et technologies de la musique et du son »)

La spatialisation sonore est devenue un élément incontournable des arts du spectacle, de la production cinématographique, de la réalité virtuelle et de la diffusion multimédia. La mise en scène spatiale et l’immersion sonore, la simulation d’espaces acoustiques reposent sur des technologies 3D qui doivent également répondre à la diversité des formats de diffusion et des usages, de la diffusion de concert à l’écoute en mobilité au casque. Pour achever les rencontres, Visual Music vous propose de parcourir les différentes technologies pour créer des expériences immersives (son multicanal, son binaural, ambisonics, WFS…) avec Olivier Warusfel et Markus Noisternig, de l’équipe Espaces acoustiques et Cognitifs de l’Ircam-CNRS-Sorbonne Université. Au cœur d’un dispositif immersif installé au Tremplin, cette masterclass s’adresse tant aux néophytes qu’aux initiés curieux de questionner leurs pratiques.

Prix : 30€ – 15 places

Olivier Warusfel dirige l’équipe Espaces Acoustiques et Cognitifs, au sein de l’Unité mixte de recherche « Sciences et technologies de la musique et du son » associant l’IRCAM, le CNRS et Sorbonne Université. Docteur en acoustique de l’université Paris-6, ses domaines de recherche sont le traitement numérique du signal appliqué à la spatialisation sonore, l’acoustique des salles et la perception auditive. Les recherches de l’équipe se concentrent sur l’analyse-synthèse des champs sonores, la cognition auditive spatiale et les technologies de spatialisation pour la production musicale et le spectacle vivant.

Markus Noisternig est chercheur à l’IRCAM-CNRS-Sorbonne Université (UMR STMS) à Paris. Il est également maître de conférences à l’Institut de Musique Électronique de l’Université de Musique et des Arts Performatifs de Graz et enseigne aux Ecoles d’Arts de Karlsruhe et de Zürich. Markus Noisternig établit des ponts entre les champs de la recherche scientifique et de la musique expérimentale, notamment autour de la spatialisation sonore. Il participe à de nombreux projets de création musicale avec des ensembles de musique contemporaine prestigieux à la fois comme artiste et comme scientifique.

Propulsé par HelloAsso

Infos pratiques :

26 octobre : ESACM (Ecole Supérieure d’arts de Clermont Métropole)

25 rue Kessler 63000 Clermont-Ferrand

De 09h à 18h,

Entrée gratuite,

Repas sur inscription (20€),

18h30 – apéritif au Fotomat

27 octobre : Le Tremplin

4 Esplanade De russi, 63110 Beaumont

13h00-17h30